Le piment d’Espelette est un piment rouge cultivé au pays-basque. Il bénéficie d’une AOC et seules 10 communes peuvent prétendre le produire. Le mien n’était donc pas un vrai piment d’Espelette puisqu’il a été cultivé et séchez dans les Landes par mon beau-père (de façon anecdotique). Mais moi je trouve que c’est encore mieux !

(2 personnes)

Ingrédients
 
- 120 g de cocos blancs
- 1 gousse d’ail
- 1 pincée de bicarbonate
- 40 g de beurre ½ sel
- 1 cuillère à soupe de farine
- 250 ml de lait froid
- sel
- 2 pincées de piment d’Espelette
- 6 rondelles de chorizo
Préparation
 
Rincez les cocos. Mettez-les dans une grande casserole et couvrez-les d’eau froide. Mettez sur le feu et portez à ébullition. Laissez bouillonner 5 minutes. Égouttez.
Remettez les cocos dans la casserole et couvrez avec 1 litre d’eau froide. Ajoutez la pincée de bicarbonate. Pelez la gousse d’ail et mettez-la dans une boule à thé. Placez-la dans la casserole. Mettez sur le feu et faîtes cuire à petite ébullition pendant 1 heure. Lorsque les cocos sont cuits mixez-les après avoir ôté l’ail.
Faîtes fondre le beurre à feu doux. Ajoutez la cuillère de farine en mélangeant bien. Ajoutez le lait froid en mélangeant vivement avec un fouet pour éviter la formation de grumeaux.  Laissez cuire en mélangeant, jusqu’à épaississement.
Mixez la béchamel avec la soupe de coco. Rectifiez l’assaisonnement.
Faîtes revenir les rondelles de chorizo dans une petite poêle sans matière grasse.
Versez la crème dans les assiettes, saupoudrez de piment d’Espelette et servez avec les rondelles de chorizo.