J’ai réalisé ces Paris-Brest en février dernier dans le cadre de mon travail pour des tests photo. Ils étaient tellement bons que j’ai précieusement noté la recette dans un carnet. Je l’ai retrouvée par hasard et je me suis rappelée que j’avais initialement créé ce blog pour y noter toutes mes bonnes recettes et ne plus les éparpiller et les perdre… Je vous la propose donc maintenant en me disant que cela fera un joli dessert pour les fêtes de fin d’année.

Il est fort probable que je ne publie plus pendant plusieurs semaines, car je déménage. La jolie vaisselle intègre peu à peu les cartons, les placards se vident de leurs denrées… De plus je vais me retrouver sans cuisine ! Le temps de faire des travaux et d’en installer une toute belle dans la nouvelle maison, que je ne manquerai pas d’inaugurer avec une jolie recette !

 

Paris Brest

Ingrédients

(pour 6 Paris-Brest individuels)

Pâte à chou

  • 250 ml d’eau
  • Une belle pincée de sel
  • 15 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre doux
  • 125 g de farine
  • 3 oeufs + 1 jaune pour la dorure
  • 100 g d’amandes en bâtonnets (Vahine en propose depuis peu)

Crème pralinée

  • 250 ml de lait
  • 125 g de beurre
  • Une oeuf entier + 1 jaune
  • 100 g de sucre en poudre
  • 30 g de fécule de maïs (maïzena)
  • 75 g de praliné en poudre
  • Sucre glace

 

Préparation

La pâte à chou :

Dans une casserole, portez l’eau à ébullition avec le sel, le sucre et le beurre en parcelles (le beurre doit avoir complètement fondu quand l’eau frémit).
Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez vigoureusement.
Reportez sur feu doux et desséchez la panade en mélangeant énergiquement (environ 10 minutes).
Débarrassez dans un grand cul-de-poule et ajoutez les oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque pour bien les incorporer.
Préchauffez votre four à 180°C en convection naturelle (Th. 6).
Garnissez une poche munie d’une grande douille lisse (ø 1,5 cm) avec cette pâte.
Sur une plaque recouverte de papier cuisson, dressez 6 anneaux d’environ 10 cm de diamètre en les espaçant bien. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez-les de jaune fouetté avec un peu d’eau et saupoudrez d’amandes en bâtonnets.
Faites cuire 20 minutes.
Puis, prolongez la cuisson 4 minutes à 160°C (Th. 5).
Laissez les couronnes refroidir sur une grille.

La crème pralinée :

Portez le lait à ébullition.
Dans un bol, mélangez l’oeuf, le jaune, le sucre et la fécule.
Versez dessus le lait chaud et fouettez bien.
Remettez le tout dans la casserole sur feu doux et laissez épaissir en mélangeant constamment.
Ajoutez 60 g de beurre, mélangez bien et laissez refroidir.
Travaillez le beurre restant avec le praliné en poudre.
Ajoutez à la crème refroidie et mélangez jusqu’à homogénéisation.

Le dressage :

Coupez les couronnes en deux dans le sens de l’épaisseur.
A l’aide d’une poche munie d’une douille cannelée, garnissez la partie basse avec la crème pralinée.
Déposez par dessus la partie haute de la couronne.
Saupoudrez de sucre glace.
Réservez au frais en attendant de servir.